Par -

Air France n’a plus reçu ses deux nouveaux Airbus A380, en les troquant contre trois A350-900. D’autre part, la compagnie aérienne a procédé à l’ouverture d’un nouveau cadre appelé La Première à l’aéroport de Genève.

En fait, depuis plusieurs mois, la compagnie française envisageait uniquement travailler avec dix Airbus A380, car ayant ajourné la date de livraison (2018) des deux nouveaux qui ont été commandés.

Ainsi, le groupe Air France-KLM souligne de façon explique de façon précise, les plans de flotte qui sont affichés sur son compte de résultats 2015 qu’il a échangé trois A350 au deux A380 commandés. Actuellement, Air France attend 28 A350 parmi lesquels, 25 A350-900 ; il se peut que les trois derniers avions soient des A350-900 ou A350-1000.

Aucune pénalité suite aux annulations

Dans les premières livraisons qui interviendront d’ici 2019, six appareils seront livrés au début et huit appareils l’année d’après. KLM va prendre livraison de 25 Boeing 787 Dreamline; alors qu’elle attendait aussi quatre 777-300ER pour KLM, trois A320 pour Air France et 18 Embraer 175 pour KLM Cityhopper, dix-sept 737-800 pour Transavia, qui devait être prévus pour fin décembre.

D’après les Échos, le financement est identique aux deux Airbus A380 et les trois A350, ce qui fait qu’Air France ne ferait pas l’objet de pénalités en ce qui concerne l’annulation des superjumbos.