Par -

Leader européen du transport aérien, Lufthansa a dévoilé jeudi son bilan financier pour 2015, favorisé surtout par la baisse du pétrole malgré des grèves et la perte d’un de ses avions Germanwings.

Lufthansa a traversé une année 2015 complexe suite au crash Germanwings », a lancé le patron du groupe, Carsten Spohr, dans un communiqué.

Lufthansa a aussi fait face à plusieurs grèves en 2015, avec en surtout en novembre une grève qui a duré sept jours menée par les personnels de cabine, mais le différend avait trouvé un dénouement depuis.

« N’empêche que l’année fut bonne sur le plan économique » a jugé M. Spohr.

L’entreprise a réalisé une croissance considérable de son bénéficie qui est passé de 55 millions d’euros en 2014 à 1,7 milliard d’euros, boosté par le prix du pétrole relativement réduit et d’une progression de son activité passagers. Cela dépasse largement les espérances des analystes questionnés par Factset qui tablait sur 1,5 milliard d’euros.

D’autre part, la compagnie allemande a profité d’une comparaison alléchante en 2014.

Déploiement du low-cost

L’accident de l’A320 de sa compagnie Germanwings datant d’une année, le 24 mars, n’a pas provoqué la modification de la stratégie du groupe. D’après les résultats de l’enquête menée par le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) ce drame, qui a tué 150 personnes, avait été causé par le copilote Andreas Lubitz, victimes de problèmes psychiques.