Par -

Après le dépôt de bilan de FRAM, le groupe Karavel-Promovacances a fait le premier une proposition mercredi. Spécialisé dans les séjours sur Internet, le groupe d’ Alain de Mendonça, qui possède aussi AB Cruises, PartirPasCher et Un Monde à Deux, le groupe qui dépend de LBO France tente de s’implanter avec d’agences de voyages, et Fram correspond à cette stratégie.

Le souci, c’est que Karavel ne veut reprendre Fram qu’ aprèsdépôt de bilan, pour ne pas avoir à écoper les dettes.

C’est pour cela que la candidature chinoise tiendrait la corde. HNA, créé à partir d’une un groupe compagnie aérienne, a accédé en 20 ans au statut d’un conglomérat qui conjugue la finance, l’aviation, le tourisme, la logistique… Il est un des 500 grands groupes mondiaux, a conclu avec Pierre et Vacances un contrat de création de Center Parcs en Chine, possède déjà en France la petite compagnie Aigle Azur. Et surtout serait candidat à la reprise sans passer par le dépôt de bilan.

Fram, qui a subi de plein fouet la baisse des séjours au Maghreb, est sur la corde raide, avec un actionnariat divisé. Il apparaît aujourd’hui de plus en plus plausible, sinon probable, qu’après le Club méditerranée, un deuxième fleuron du tourisme de conception française passe sous giron chinois.

Le sort de la Fram, qui a vais voyager plus de 400 000 clients cette année, ne sera en tout cas plus long à être connu, puisque le Comité interministériel de restructuration industrielle, le Ciri, devrait trancher dans les tous prochains prochain jours.